Le parti pris des bonnes choses

Le délice de la moindre tartine

La gourmandise modeste des nourritures du quotidien fait si souvent profil bas. L'apparence d'une banale frugalité devient hélas la norme. Chaque saveur, même la plus humble, a son originalité, pourtant. Les aliments passés à travers le filtre du standard commun deviennent mièvres et même insipides. N'est-ce-pas qu'une question de point de vue subrepticement imposé ?
Par un effort de fraîcheur et même de surprise que nous nous devons de discipliner, la tendance pourrait s'inverser. Ainsi, la moindre tartine deviendrait, en brisant son carcan d'idées reçues, de stéréotypes, un produit d'une saveur insoupçonnée. Cette perception se renforce avec la rareté... qui fait paradoxalement l'abondance de la pensée.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire